L’invalidation du permis de conduire revient donc à l’application d’une double peine : bien que vous vous soyez acquitté du paiement de l’amende forfaitaire qui vous a été remise ou adressée ou de la condamnation qui vous a été infligée après avoir été reconnu coupable d’une infraction au code de la route, votre permis de conduire peut donc être invalidé si les points retirés rendent le solde nul. Donc, outre votre sanction pénale, vous aurez à subir l’annulation de votre permis de conduire.