Les honoraires de l’avocat

Pour vous informer sur le montant des honoraires afin d’engager un recours contre une décision d’invalidation de votre permis de conduire, n’hésitez pas à demander un devis.

Des honoraires sont acquis à l’avocat pour le travail effectué, notamment lorsque cet avocat est chargé par un client d’un dossier, afin de lui prodiguer un conseil juridique ou afin d’assurer sa défense dans un contexte judiciaire.

L’avocat doit informer son client des modalités de détermination de ses honoraires. Par ailleurs, l’honoraire est par principe fixé librement par accord entre l’avocat et son client.

A ce titre et afin de préserver la relation de confiance qui ne doit cesser de lier un avocat et son client, le cabinet d’avocat ACAFFI a pour politique de conclure une convention d’honoraires à l’ouverture de tout dossier. L’existence de ce contrat offre au client une information normale et nécessaire sur les frais qu’il sera amené à engager au cours de la procédure initiée envers son avocat.

Cet honoraire sera soit un honoraire forfaitaire, soit un honoraire dit «au temps passé», soit enfin un abonnement. A titre complémentaire, l’avocat est également en droit de prévoir la fixation d’un honoraire de résultat, en fonction du résultat ou du service obtenu.

Pour un recours en annulation d’une décision d’invalidation du permis de conduire, afin d’offrir à son client une prévisibilité certaine en matière d’honoraires, le cabinet d’avocats ACAFFI a pour habitude de fixer un honoraire forfaitaire d’un montant de 1.300 euros HT, qui peut faire l’objet d’un aménagement avec la possibilité de prévoir un honoraire de résultat lorsque l’objectif est atteint, à savoir l’annulation de la décision d’invalidation du permis de conduire.

Déontologie et éthique de votre avocat.

« L’avocat doit exercer ses fonctions avec dignité, conscience, indépendance, probité, humanité et respecter dans cet exercice les principes d’honneur, de loyauté, de désintéressement, de confraternité, de délicatesse, de modération et de courtoisie.»

« Il a également à l’égard de son client un devoir de compétence ainsi que des obligations de dévouement, de diligence et de prudence.»

Déontologie dans l’exercice de sa fonction

Les règles édictées par l’Ordre auquel appartient votre avocat ont pour vocation de vous garantir une défense optimale de vos intérêts, tout en garantissant également un procès équitable.

D’autre part, et c’est une des spécificités de la profession d’avocat, ce dernier est tenu d’adopter le respect de ces principes en dehors même de l’exercice de sa fonction.

Éthique à l’égard de son client

L’indépendance de l’avocat participe aux conditions nécessaires à garantir à son client que ses conseils ne seront nullement guidés par une pression extérieure.

Par ailleurs, pour assurer pleinement votre défense, l’avocat a un droit absolu à avoir accès à tout dossier vous concernant donnant lieu à une procédure judiciaire, pénale, administrative ou disciplinaire.