Cabinet d’avocat Acaffi

La première consultation proposée d’une durée de quinze minutes est gratuite en matière de permis de conduire : cette consultation juridique vous permet d’obtenir une analyse juridique de votre dossier et de déterminer la meilleure solution en fonction de votre problème de permis de conduire, adaptée à votre situation personnelle ou tout simplement d’obtenir une information précieuse sans lien quelconque avec une procédure judiciaire.

Dans un souci de plus grande efficacité, l’activité de ce cabinet d’avocats en matière de permis de conduire s’est majoritairement développée dans la contestation des décisions d’annulation du permis de conduire pour défaut de points prononcée par le ministre de l’intérieur, de l’Outre-mer et des collectivités locales et qui est notifiée à l’automobiliste sanctionné par un courrier recommandé référencé 48 SI.

Qui sommes nous ?

La mission de l’avocat est de vous conseiller et de vous défendre au mieux. Bien que les infractions soient identiques, chaque situation est différente car la personnalité de la personne prévenue d’avoir commis une infraction doit être prise en compte. C’est pour cela que chaque élément doit être examiné pour trouver la meilleure solution, adaptée précisément à la personne qui sollicite un conseil ou l’assistance de l’avocat.
Vous conseiller, vous défendre dans le respect des règles déontologiques, telles sont les missions de votre avocat.
Le cabinet d’avocat ACAFFI a fait le choix de défendre les automobilistes confrontés à la perte de leur permis de conduire (pour défaut de points, par annulation ou suspension) dans un souci de préserver la situation professionnelle des nombreuses personnes dont le permis de conduire est l’outil de travail (taxi, commerciaux, livreurs…)
Force est de constater que la dangerosité est le plus fréquemment sanctionnée par les tribunaux correctionnels : la majorité des décisions d’invalidation du permis de conduire n’est pas même corrélée avec un quelconque accident.
Quand en outre, il apparaît que se comporter comme un mauvais citoyen en ne payant pas ses amendes est devenue une condition pour envisager d’obtenir l’annulation de la décision d’invalidation de son permis de conduire, il fait s’inquiéter d’un système perverti.
La contestation !
En respectant quelques règles simples (ne pas acquiescer, ne pas signer, ne pas payer ses amendes) et en respectant le délai de deux mois suite à la notification d’une décision administrative (et plus spécifiquement de la décision 48 SI), la contestation des décisions de retrait de points permet d’éviter l’annulation du permis de conduire.

Affaires

Annulation de permis 95%
Suspension de permis 85%
Alcool 80%
Stupéfiants 75%

A propos

Sandy Mockel
Sandy MockelAvocat au Barreau de PARIS

Spécialisée dans le conseil et la défense des intérêts des PME, dès le début de sa carrière en tant qu’avocate, Maître Sandy MOCKEL, a été confrontée aux difficultés rencontrées par les entrepreneurs pour exercer normalement leur travail lorsque ces entrepreneurs ont vu leur permis de conduire suspendu ou annulé par défaut de points.

Cette situation n’étant pas toujours entendue par les magistrats en charge de ces dossiers, cette avocate s’est engagée dans la défense de ces travailleurs face à l’automatisme des décisions administratives de retraits de points.