Archives judiciaires

Un groupe créé sur un réseau social anti-radars, ses auteurs condamnés à un mois de suspension.

En 2012 se crée sur l’un des réseaux sociaux les plus connus un groupe « qui te dit où est la police en Aveyron« . La justice a entendu poursuivre les auteurs de ce groupe en ligne, lesquels ont été jugés en septembre 2014.

Quinze prévenus répondaient de « soustraction à la constatation des infractions routières». Parmi eux, huit étaient également poursuivis pour « outrages » après avoir qualifié les gendarmes sur leur page internet de noms d’oiseaux peu amènes.

A l’encontre de ces derniers, le procureur a requis des amendes de 300 à 500 euros. Il a par contre requis de 15 jours à 4 mois de suspension du permis de conduire pour ceux à qui il étaient finalement reprochés d’informer de l’emplacement des contrôles routiers. Or, il convient de rappeler que les systèmes d’aide à la conduite fournissent généralement le même genre d’informations et, ce, en toute légalité, comme l’a précisé le Conseil d’Etat en 2013 .

Pourtant, si l’outrage n’a pas été retenu, un mois de suspension a été prononcé pour les prévenus qui répondaient des faits de « soustraction à la constatation des infractions routières ».